un poème de Tiphaine

Tiphaine lit son poème avec Camille.

C’est la récréation, vue sur la cour du collège et l’ancienne bibliothèque depuis une des fenêtres de la salle 214 B.

Nuit endormie.

Il était un soir

Il était un matin

Il était une nuit

Et un visage lointain

Un sourire comme une menace

Et un souvenir qui s’efface.

La neige recouvre tout

Étouffe les bruits

Étouffe les cris

Et la lune, haute dans le ciel,

Domine les étoiles

Domine mes nuits

Et mes rêves endormis.

0 Responses to “un poème de Tiphaine”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




février 2012
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829  

%d blogueurs aiment cette page :