Choses qui… Sei Shônagon

 Ecrire des inventaires/énumérations –Notes de chevet– à la manière de Sei Shônagon (site de la BnF)

Choses qui font naître un doux souvenir du passé
Les roses trémières desséchées.
Les objets qui servirent à la fête des poupées.
Un jour de pluie, où l’on s’ennuie, on retrouve les lettres d’un homme jadis aimé.
Une nuit où la lune est claire.

Choses qui remplissent d’angoisse
Regarder les courses de chevaux.
Tordre un cordon de papier, pour attacher ses cheveux.
Avoir des parents ou des amis malades, et les trouver changés. À plus forte raison, quand règne une épidémie, on en a une telle inquiétude qu’on ne pense à rien d’autre.
Ou bien un petit enfant qui ne parle pas encore se met à pleurer, ne boit pas son lait, et crie très longtemps, sans s’arrêter, même quand la nourrice le prend dans ses bras.
Quand une personne que l’on déteste s’approche de vous, on ressent, de même, un trouble indicible.

Choses qui ne servent plus à rien, mais qui rappellent le passé

Une natte à fleurs, vieille, et dont les bords usés sont en lambeaux.
Un paravent dont le papier, orné d’une peinture chinoise, est abîmé.
Un pin desséché, auquel s’accroche la glycine.
Une jupe d’apparat blanche, dont les dessins imprimés, bleu foncé, ont changé de couleur.
Un peintre dont la vue s’obscurcit.
Dans le jardin d’une jolie maison, un incendie a brûlé les arbres. L’étang avait d’abord gardé son aspect primitif ; mais il a été envahi par les lentilles d’eau, les herbes aquatiques.

ils écrivent

Choses qui font naître un doux souvenir du passé

Les photos de  la naissance des petites sœurs

Voir la robe que j’ai mise quand j’étais petite

Jouer d’anciens morceaux de piano

Voir les dessins que j’ai faits avec beaucoup de fautes d’orthographe

Passer devant la première maison où j’ai habité

Une odeur de cuisson en cuisine

Le printemps qui revient et fait naître les fleurs et voyager les oiseaux

Le papier poussiéreux d’une lettre d’amour

Un jouet qui avait été offert pour un Noël d’enfance

Les fleurs posées sur la tombe d’une personne qui m’est chère

Choses qui remplissent d’angoisse

Le contrôle de flûte : je ne sais pas qui elle interrogera

Les chaises quand nous nous levons, ça fait du bruit et ça en fait beaucoup plus lorsque nous ne nous levons pas en même temps

Mentir en sachant que l’on sera découvert

Tenter une chose que l’on ne pourra faire qu’une seule fois dans sa vie en sachant qu’il y a des chances pour qu’on ne réussisse pas

Penser que l’un de ses proches est en danger

Un secret que l’on garde pour soi mais qui nous pèse sur le cœur

Avoir une place pour aller au CDI

Ne pas savoir ce qui se passe sous son lit la nuit

L’attente du résultat d’un contrôle qu’on n’a pas eu le temps de finir

Ma mère qui part aux courses sans téléphoner

L’angoisse de la rentrée : retrouver ses amis, avoir un bon emploi du temps, avoir de bons professeurs

Dans la nuit, le bruit du vent qui fait trembler la feuille des arbres

Un téléphone qui sonne lorsque l’on est occupé mais qui ne se manifeste pas quand on attend un appel

Une mauvaise note qu’on ne veut pas montrer

Attendre quelqu’un qui ne viendra jamais

Le jour où mon petit frère pleurait derrière la porte

Un moment où toute l’attention est portée sur nous

Les disputes des parents que l’on entend le soir dans son lit

Une mer déchaînée dont les vagues se brisent contre les rochers

Voir un animal souffrir

S’endormir en sachant que l’on va se réveiller

Choses qui ne servent plus à rien, mais qui rappellent le passé

La robe de mariée de ma mère qui est si belle

Le fusil de mon grand-père

Les cahiers d’école que vous ouvrez des années après

Le vieux papier qui s’effrite sous les doigts

Le bracelet de la maternité

La boîte à dents de lait

Des clés de valise dont on n’a plus les valises mais qui rappellent de merveilleux voyages

Des calendriers d’années passées

Des peluches de bébé décolorées par la machine à laver

Une montre à gousset cassée trouvée dans le jardin

Un pantalon trop court plein de motifs d’animaux que l’on ne veut pas jeter

La carte postale toute cornée d’un ami oublié vivant à l’autre bout de la France

Un bocal de coquillages que l’on a ramassés sur la plage

Notre histoire préférée du temps où l’on était bébé

La petite piscine dans laquelle on a joué

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1 Response to “Choses qui… Sei Shônagon”


  1. 1 marie cabanillas 23 octobre 2012 à 12 h 04 min

    C’est très beau et ça me fait penser à « Je me souviens » de PEREC, exercice de style que j’ai expérimenté à la fac.
    Et puis, du coup je pense aussi aux jolies choses du passé….


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s




octobre 2012
L M M J V S D
« Sep   Nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

%d blogueurs aiment cette page :