Archive pour novembre 2012

Dessins d’enfance de Grégoire Solotareff

extrait d’un entretien Anne Josse / Grégoire Solotareff pour le Muz

intégralité de l’entretien ici.

Dessin Grégoire Solotareff 16

Le dessin de l’ours est certainement inspiré d’une photographie. D’ailleurs je l’assume complètement en indiquant mes sources (la vie des animaux) et même la page, semble-t-il. Je me revois la copier. Copier n’est pas nécessairement imiter. La distinction est importante. Copier permet d’essayer de comprendre comment ça fonctionne. De comprendre surtout pourquoi telle ou telle image nous plaît. On copie rarement ce que nous n’aimons pas! Moi, par exemple, j’ai tout de suite aimé dessiner les animaux. Cela n’a rien à voir avec l’imitation qui consiste à calquer, à reproduire. Je voudrais décomplexer les enfants qui copient. Je les encourage même à le faire car de cette manière, ils découvriront leur univers personnel et se mettront en confiance sur le chemin de la création.

et tous les dessins

un extrait de Croc-Blanc

Extrait de Croc-Blanc (1906), J. London,  traduit de l’américain par P. Sabathe, Éd. Nathan.

  Croc-Blanc, mi-chien, mi-loup, a vécu a l’état sauvage dans le Grand Nord canadien avant de devenir chien de traîneau. Il doit combattre d’autres chiens et se défendre contre la cruauté des hommes jusqu’au jour ou le jeune Weedon Scott l’emmène dans sa famille en Californie. Un jour, pour sauver la vie du père de son maître, le juge Scott, il est grièvement blessé.

décembre 2012 017

Louise-Marie

     Vint enfin le jour où le dernier bandage, le dernier plâtre, lui furent retirés.

Baptiste

Ce jour-là fut un jour de fête à Sierra Vista. Toute la famille rassemblée autour de lui, le maître lui frotta longuement les oreilles et les épaules, cependant que sa femme Alice déclarait qu’elle ne l’appellerait plus désormais que le « Loup au cœur d’or « . Le surnom plut aux autres femmes, qui l’adoptèrent aussitôt et le répétèrent inlassablement.


Croc-Blanc essaya de se redresser, mais ses forces le trahirent. Ankylosés par une trop longue immobilité, ses muscles refusaient de jouer. Il réitéra sa tentative, ses pattes se dérobant à chaque fois sous lui, jusqu’à ce que la honte qu’il éprouvait de se sentir si faible et la crainte de décevoir les dieux*, en l’obligeant à faire appel à toutes ses ressources, lui permettent de tenir debout, titubant, incertain, mais indéniablement vainqueur.

décembre 2012 015

Robin

– Le Loup au cœur d’or ! crièrent les femmes.
Le juge Scott leur lança un regard triomphant.
– Je suis heureux de vous l’entendre dire. Je n’ai cessé de le répéter depuis que Weedon l’a amené du Grand Nord. Aucun chien n’aurait pu faire ce qu’il a fait. Aussi sûr que je m’appelle Scott, cet animal est un loup!
– C’est le Loup au cœur d’or, précisa sa femme.
– Soit, soit, approuva le vieillard. Ce nom n’est pas si mal, après tout. Je crois que nous devrions l’adopter.

Louis

Les femmes se regardèrent, pendant que le chirurgien profitait du silence amusé qui avait suivi la déclaration du juge pour donner un dernier conseil :
– Il est encore très faible, mais il ne risque plus de se blesser. Il faut qu’il réapprenne à marcher. Pour cela, il sera certainement mieux à l’extérieur.

décembre 2012 010

Camille E.

Croc-Blanc fit donc ses premiers pas dans la cour, aussi entouré, admiré et protégé qu’un roi.

*les dieux : c’est ainsi que Croc-Blanc considère les hommes

Voyage à Paris : on a chacun notre part de rêve… (1)

La classe de 504 et la classe ULIS préparent un séjour à Paris du 26 février au 1er mars 2013.

Des gâteaux seront proposés pendant la soirée de rencontre parents/profs : « Le fond de caisse ? Ben, dix personnes apportent chacune un euro et on rend le lendemain. »

Les slogans fusent. Pour que Paris soit du gâteau

On a chacun notre part de rêve.

17h45 : tout est prêt !

attention, un premier client !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


novembre 2012
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930