Archive pour mai 2013

en hommage à Blaise Cendrars, La prose du TGV

 

mai67des fragments d’inventaires glanés dans les carnets de voyage et c’est  La prose du TGV, cliquer sur l’image et en voiture pour 4 minutes de souvenirs.

Spectacle à Göttingen : le casting !

mai149sourire bienveillant,

les enseignantes,

mai148dernières mises au point,

mai159concertation,

rappel à tous des consignes,

« Faire silence entre les numéros, se tenir prêt »

mai167le jury,

mai175mai170 mai157 mai155 la technique se cherche un peu,

mai147Jeff veille,

mai154mai145mai151 mai150 mai168 mai182 mai179 mai177 mai184 mai173 mai174et le bonheur de s’organiser, se déguiser,  jouer et surtout être ensemble réunis autour d’un projet.

CDI : exposition des livres pop-up réalisés en compagnie de Thomas Scotto à la Médiathèque André Labarrère le 26 avril

605livresphoto CDI

cliquer sur l’image pour voir les livres pop-up créés par Quentin, Chloé, Rémi, Carla et Margot en compagnie de Thomas Scotto, La maison est en carton, et entendre leur lecture.

et d’autres livres pop-upmai99mai95 mai96 mai97 mai98

PAC : Paris, une ville au fil du temps, carnets de voyage (quelques extraits)

mai71l’équipe enseignante,

mai78des rêves avant le départ,

mai73ah ! les valises…

mai129de l’aide, heureusement !

mai68un jeu de piste passionnant à Orsay,

mai131mai75mai138un spectacle inoubliable Arlequin, valet de deux maîtres à La Comédie Italienne,

mai140 mai136mai140des chambres partagées,

mai132mai134un voyage en train et surtout ces mots pour conclure

mai137

et un long texte « soufflé » par la lecture de La prose du Transsibérien de Blaise Cendrars à partir de tous les inventaires, lus d’un carnet à l’autre

La prose du TGV,

en forme  d’hommage pastiche à Blaise Cendrars La prose du Transsibérien

(cliquer ici pour entendre la lecture de ce poème par un élève accompagné à l’accordéon)

mai70 

En ce temps-là j’étais en mon adolescence

J’avais à peine seize treize ans et je ne me souvenais déjà plus de mon enfance

Et j’étais déjà si mauvais poète

Que je ne savais pas aller jusqu’au bout.

 mai69

« La Sncf vous souhaite la bienvenue »

Des arbres et encore des arbres,

Des trains croisés,

Neuf vaches dont une seulement est toute noire,

Des arbres dénudés,

Des rails et toujours des rails,

Des fils électriques,

Une station Total,

Des paysages enneigés,

Une maison isolée des autres, du feu sort de la cheminée,

Des tags colorés,

Des gares, Pau, Dax, Facture, Bordeaux, Tours, Poitiers,

Des enfants courent,

Un bateau sur la Gironde,

Un pont,

L’église d’un village,

Des gens pressés écouteurs sur les oreilles,

Bonnets, écharpes, anoraks, manteaux,

Le froid,

Des valises, des sacs à roulettes,

Course,

Des chariots,

Une petite fille pleure,

Un homme change la roue de sa voiture,

Une maison délabrée,

Une grue jaune,

Un vol d’oiseaux dans les nuages

Paris Montparnasse, le métro,

La foule,  tout le monde court, les tourniquets, les valises qui coincent,

Les escaliers, les escalators, la queue au guichet, les portes coulissantes

 mai66

Le métro Saint Paul,

La rue Charlemagne,

L’auberge du Fauconnier,

Des chambres agréables, des lits superposés, d’autres sur plusieurs niveaux, des couvertures empilées, des valises en désordre,  des chips par terre, des lettres à poster, des jeux, des trousses de toilettes ouvertes, des lits défaits, des trousses, des gourdes, les carnets de voyage,

mai76

Un petit déjeuner copieux,

Nous, morts de faim,

Du chocolat et du pain frais à volonté, des chocolatines, des croissants, du jus d’orange,

Les courses dans le vieil  escalier de bois,

La carte magnétique pour entrer dans les chambres,

Le veilleur de nuit,

 mai72

Les quais, les bouquinistes, Le Bateau-bus, La Seine, le vent comme un soupir,  les péniches amarrés,  les ponts majestueux, le pont des Soupirs, faire un vœu, « j’ai ma petite idée », Paris au fil de l’eau, Notre-Dame, la Conciergerie, Le Louvre, la Tour Eiffel, au pied de la tour Eiffel, une Ferrari rouge,  le musée d’Orsay, l’anniversaire de Théau,  des touristes l’appareil photo en bandoulière,  le bruit du moteur, enfin un peu de chaleur, sur le quai un homme se fait arrêter par un policier, des joueurs de foot chantent à pleins poumons, d’autres reviennent du  salon de l’Agriculture

 mai77

L’esplanade de Beaubourg, des photos souvenirs du groupe, la place des Vosges, les arbres taillés avec soin, symétrie, géométrie, harmonie, la couleur particulière des façades, l’aire de jeu, le musée Victor Hugo, la vue sur la place depuis les fenêtres, des photos, des témoignages, des manuscrits

 mai65

Orsay, un jeu de piste passionnant, la grande horloge, une architecture étonnante, La nuit étoilée de Van Gogh, la quête des Fleurs  blanches avec sécateur de Manet, des tableaux de Monet, Renoir et de tant d’autres, des sculptures, la caissière qui nous appelle ses chéris

 mai67

Le Louvre, la nuit, Paris s’endormait, la ville s’illuminait, les vendeurs à la sauvette, les pyramides éclairées, les bassins d’eau, des reflets, le froid,  la place presque déserte, les sculptures, la Vénus de Milo, les fondations, des souvenirs à revendre

 mai127

La Sainte Chapelle,  des vitraux qui racontent des histoires, une rosace, une cascade de couleurs, une architecture subtile,

mai81

La Comédie Italienne, des décors surprenants, de très beaux déguisements, un Arlequin taquin, des rires par dizaines,  des étoiles dans les yeux à force de joie

 mai82

… et des parties de loup garou, de keum, de président, de poker, si !!! des tonnes de bonbons, malabars, carambars, fraises tagada, orangina, scoubidou, schtroumph, et bien d’autres encore, et surtout, surtout, des secrets et des rires partagés pour ces quatre jours sans se quitter !

CDI : exposition des livres pop-up réalisés en compagnie de Thomas Scotto à la médiathèque André Labarrère le 26 avril

605livresphoto CDI

 cliquer sur l’image pour voir les livres pop-up créés par Laëtitia, Louise-Marie,  Océane, Mathilde,  Emma,  Camille et Louis en compagnie de Thomas Scotto, La maison est en carton, et entendre leur lecture.

PAC : Lire la ville, écrire sa ville (11), le vernissage !

aujourd’hui !

 vernissage de l’exposition Ouvrez l’œil

jeudi 16 mai, 18 h 30, carreau des Halles,

pour les travaux des élèves de 606 Pavillon des Arts sous le funiculaire à 19 h 45

avril_164cliquer l’image pour d’autres images et les voix de Pedro, Hélène, Mélissa, Lola et Lauxan

PAC : Lire la ville, écrire sa ville (10)

toujours en guise d’avant-goût du vernissage de l’exposition Ouvrez l’œil

jeudi 16 mai, 18 h 30, carreau des Halles,

pour les travaux des élèves Pavillon des Arts sous le funiculaire à 19 h 45, une seconde affiche

avril_163cliquer sur l’image

(d’autres images et les voix de Sébastien, Chloé, Solea, Amandine et Laura)


mai 2013
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031