Archive pour septembre 2014

Ils ont été marqués par ce livre, ils ont décidé de le présenter à leurs camarades

Tu peux toujours courir Jo Hoestlandt

Marcia vous maquille Claudia Mills

Le journal d’Aurore Marie Despechins

Où on va papa ? J-Louis Fournier

L’encrier maudit Pascale Maret

Le soir de nos treize ans Evelyne Brisou-Pellen

La 6ème, la pire année de ma vie James Patterson

Les âmes croisées Pierre Bottero

Mon ami Frédéric Hans-Peter Richter

Louison et Monsieur Molière Marie-Christine Helgerson

Le jour où j’ai raté le bus J-Luc Luciani

L’étang aux libellules Eva Ibbotson

Quand la menace gronde David S. Khara

Parvana, une enfance en Afghanistan Deborah Ellis

J’aime pas le lundi Jérôme Lambert

La vengeance de la momie Evelyne Brisou-Pellen

Un sac de billes Joseph Joffo

Charlie et la chocolaterie Roald Dahl

James et la grosse pêche Roald Dahl

Petit éloge de la bicyclette Eric Fottorino

Petit éloge du Tour de France Eric Fottorino

Trois morts, un blessé grave Nicolas Gallais

La rivière à l’envers (I et II) J-Cl Mourlevat

L’empereur pourpre Herbie Brennan

Un roi clandestin Fahim, Xavier Parmentier et Sophie Le Callenec

Les écrans de brume R. Belfiore

Vendredi, Gaspard dans la nuit V. Dayre

Le ballon d’or Yves Pinguilly

Sarah de Cordoue R. Caussé

Personne ne bouge Olivier Adam

De Sacha à Macha Rachel Hausfater

Virus L.I.V ou la mort des livres Ch. Grenier

Champions du monde Sophie Dieuaide

Les trois brigands Tomi Ungerer

Sortie SVT/sciences physiques au plateau du Benou : comment réagit un massif de roches dans le paysage ?

Pour observer l’érosion des rochers, l’action de l’eau sur les roches et l’évolution des paysages un déplacement sur le terrain est indispensable.

2014-09-26 07.58.14Prêts à partir ! la journée s’annonce belle.

2014-09-26 07.55.052014-09-26 08.03.30Le matériel est soigneusement rangé dans les soutes.

2014-09-26 09.26.342014-09-26 09.28.132014-09-26 09.28.222014-09-26 09.30.21A l’arrivée, sortir le matériel, faire des groupes, prendre, fiches, crayons de couleur et commencer par géolocaliser son travail.

2014-09-26 09.45.392014-09-26 09.57.14Puis en route !

2014-09-26 09.56.40 2014-09-26 10.00.30 2014-09-26 10.19.24des éboulis

2014-09-26 10.07.48et des observations : comment le versant que nous étudions est-il orienté ? quelle est la couleur de la roche que nous examinons ? est-elle homogène ? a-t-elle une odeur ? un goût ?

2014-09-26 10.30.42 2014-09-26 10.32.16 2014-09-26 10.28.12 2014-09-26 10.27.49 2014-09-26 10.11.01 des expérimentations : la roche est-elle friable ? dure ? tendre ? perméable ? imperméable ? poreuse ?

2014-09-26 10.31.242014-09-26 10.31.472014-09-26 11.01.51Noter le résultat de ses observations.

2014-09-26 11.04.37 2014-09-26 11.18.30 2014-09-26 11.02.30Un peu plus loin, même démarche devant la marne.

2014-09-26 13.30.32 2014-09-26 13.19.58Synthèse des observations en présence de tous les groupes.

2014-09-26 13.40.34Pique-nique à l’ombre des grands arbres.

2014-09-26 15.20.38Réinvestissement face au paysage.

2014-09-26 15.22.14 2014-09-26 15.23.03 2014-09-26 15.35.54

un extrait des Monty Python : Sacré Graal de

un extrait, parodie des combats de chevaliers, « le chevalier noir » des Monty Python : Sacré Graal (1975) un film britannique écrit et réalisé par Terry Gilliam et Terry Jones

 cliquez sur l’image pour voir l’extrait

échange de juin 14 avec Göttingen : dans La République des Pyrénées

République des Pyrénées

Paroles rapportées directement ou indirectement

Les paroles rapportées directement ou le discours direct

On peut rapporter des paroles prononcées directement, sans les changer : c’est le discours direct.
Il répondit : « Je viens demain. »
Le discours direct est reconnaissable à plusieurs éléments :

des guillemets qui encadrent le discours direct et qui sont introduits par deux points ( :)
un verbe introducteur (répondit)
un sujet, il, qui permet de savoir qui prononce les paroles à la première personne du singulier.

Quand on écrit un dialogue au discours direct, on introduit les paroles de la personne qui parle, puis on ouvre les guillemets. On met un tiret à chaque changement d’interlocuteur et, à la fin du dialogue, on referme les guillemets.

Il dit :
« J’aimerais aller en Autriche.
— J’y suis allée l’an dernier, répliqua Béatrice. C’est très beau.
— Moi, je préfère l’Irlande », intervint Gaëlle.

La proposition répliqua Béatrice s’appelle une incise.

Lorsque le verbe du discours direct est un impératif, il est remplacé dans le discours indirect par de + infinitif.

Exemple : « Avance ! », m’ordonna-t-il. / Il m’ordonna d’avancer.

Les paroles rapportées indirectement ou le discours indirect

On peut aussi rapporter des paroles prononcées indirectement, c’est-à-dire qu’on les rapporte après qu’elles ont été prononcées : dans une proposition subordonnée complétive en que, lorsque les paroles rapportées sont affirmatives.

Il répondit qu’il viendrait le lendemain.

Dans une proposition subordonnée interrogative indirecte, lorsque les paroles rapportées sont des questions.

Je lui demandai quand il viendrait.

Comment reconnaître le discours indirect ?

Une proposition principale dont le verbe est un verbe de perception, de pensée, de sentiment, d’interrogation, de doute… introduit soit une proposition subordonnée complétive en que soit une proposition subordonnée interrogative indirecte.
Les paroles sont rapportées dans la proposition, ce qui entraîne les changements suivants :

disparition des guillemets et des deux points ;
sujet des paroles rapportées à la 3e personne du singulier ;
modification :

-du temps du verbe en fonction de la concordance des temps ;
-des indices de temps et de lieu (demain => le lendemain).

Comment passer du discours direct au discours indirect ?

Pour passer du discours direct au discours indirect, il faut :

conserver la première partie, le sujet et le verbe introducteur, ou les reprendre dans l’incise ;
remplacer les deux points par une conjonction de subordination, que (ou qu’), ou par un adverbe de temps, de lieu, de manière (comment, combien, pourquoi, si…), un pronom ou un déterminant interrogatifs ;
modifier la personne du sujet en tenant compte du sujet du verbe introducteur et du sujet des paroles rapportées ;
modifier les pronoms personnels COD, COI, ainsi que les déterminants possessifs ;
modifier le temps du verbe en fonction de la concordance des temps (voir plus bas) ;
procéder aux dernières modifications liées à la situation d’énonciation

Exemple : demain / le lendemain ; hier / la veille…

Remarques

Il existe un grand nombre de verbes introducteurs : dire, expliquer, raconter, rapporter, répliquer, répondre, affirmer, s’exclamer, s’interroger, se demander, divulguer, accuser, exprimer, suggérer, déclarer, murmurer, crier, hurler, proposer, insinuer, balbutier…

En expression écrite, pour écrire un dialogue ou rapporter des paroles, il faut veiller à varier les verbes introducteurs.

La concordance des temps au discours indirect

Quand la proposition principale est au présent, la proposition subordonnée complétive en que ou l’interrogative indirecte reste au présent. Les temps ne changent pas ou restent les mêmes.
Quand la proposition principale est au passé, la concordance des temps s’applique et chaque temps se transforme.

 Exemples

Au téléphone, ma mère me précise : « J’arriverai demain à la gare ».
Au téléphone, ma mère me précise qu’elle arrivera demain à la gare.
Au téléphone, ma mère me précisa : « J’arriverai demain à la gare ».
Au téléphone, ma mère me précisa qu’elle arriverait le lendemain à la gare.

lu sur Le blog de la Médiathèque Marguerite Yourcenar

« Du meilleur des mondes » à « Hunger games », voyage au cœur de la dystopie

Publié le 26 juin 2014 par Le blog de la Médiathèque Marguerite Yourcenar

Harry Potter et Twilight sont des ouvrages qui ont marqués des générations de jeunes (et moins jeunes !) lecteurs. Aujourd’hui, place à Hunger Games !

Hunger games, c’est l’histoire du Capitole, un gouvernement totalitaire qui organise chaque année un « jeu de la faim » grandeur nature dans lequel 24 adolescents s’entretuent jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Nous suivons l’histoire de Katniss, jeune femme en quête de liberté qui, lors des jeux, va défier le Capitole. Comme ses prédécesseurs à gros succès mondial, ce livre n’a pas échappé à son adaptation cinématographique :

CF_Recap_02V3cliquer sur l’image pour voir la BO du film

Mais Hunger games, c’est avant tout le livre qui a remis au goût du jour la dystopie ! Depuis sa parution, la production éditoriale du genre littéraire a explosée !
Mais la dystopie, c’est quoi ?

La dystopie est un thème des littératures de l’imaginaire. Dystopie contient « topos » qui veut dire « lieu ». L’origine du terme se trouve chez Thomas More qui, en 1516, écrivait L’utopie. L’utopie décrit des lieux et des sociétés idéales, à l’inverse, la contre-utopie est un lieu infernal où règne la barbarie. La dystopie quand à elle désigne une société qui dys-fonctionne. La dystopie en littérature est le récit de l’interrogation des personnages face à la société et de leurs actions pour la changer.

Les classiques de la dystopie

La dystopie n’est pas nouvelle. Preuve à l’appui, ces ouvrages du XXème siècle sont devenus des classiques du genre :

Nous autres de Zamiatine (1920)

dossier blog
Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley (1932)
image.ashx

1984 de George Orwell (1948)
image1.ashxFahrenheit 451 de Ray Bradbury (1953)
image2.ashx

Bref, il n’y a pas que Hunger games. Nous vous conseillons donc quelques autres sociétés à explorer !
De nouvelles sociétés à explorer…

De nouvelles sociétés à explorer…

1 / Le passeur de Lois Lowry (1993)

Dans une société d’apparence utopique, « le passeur », détenteur de la mémoire, doit transmettre à Jonas, qui devra prendre sa relève, tous les secrets du passé. Il deviendra alors le nouveau détenteur de la mémoire. Jonas découvre ainsi la guerre, la souffrance… mais il découvre aussi l’amour, les couleurs, les animaux. Sa société si parfaite lui semble alors triste, fade et criminelle. Et il va vouloir changer les choses….

2 / Divergente de Veronica Roth (2011)

La société est divisée en cinq factions : les Altruistes, les Sincères, les Érudits, les Fraternels et les Audacieux. Un test à seize ans détermine à quelle faction les individus se rattachent pour qu’ils puissent, lors de la Cérémonie du Choix, opter pour un avenir qui leur correspond. Or pour Béatrice, issue d’une famille d’Altruistes, rien ne se passe comme prévu. On ne lui donne pas le résultat de son test, et pour cause : elle est Divergente, c’est-à-dire qu’elle est dotée de plusieurs de ses qualités. Mais être divergent, c’est finir exécuté par le gouvernement… Comprenant qu’elle doit garder le silence, elle choisit alors la faction des Audacieux. Mais elle va vite, grâce à ses diverses qualités, démasquer les travers de son gouvernement et l’affronter….

Comme Hunger Games, cette série est adaptée au cinéma : Bande annonce du film Divergente

cliquer sur l’image pour la Bande Originale

 3 / Uglies de Scott Westerfeld (2007)

Dans un monde imaginaire, la civilisation est parvenue à une perfection qui repose sur le culte de la beauté. A l’adolescence, les jeunes subissent une opération de chirurgie esthétique et deviennent des « Pretties ». Tally est très impatiente de le devenir, enfin elle ne sera plus moche et vivra une vie facile et insouciante. Mais sa rencontre avec Shay va tout changer ! Shay refuse cette société, elle ne veut pas devenir belle et va s’enfuir en dehors de la cité dans un endroit mystérieux appelé « La Fumée ». Tally part alors à sa recherche et ce qu’elle va découvrir va la bouleverser à tout jamais…

4 / Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat (2006)

Des adolescents vivent enfermés dans un orphelinat aux règles très strictes. Quatre d’entre eux découvrent qu’ils sont séquestrés car ce sont des enfants d’opposants politiques assassinés il y a plus de quinze ans. Les jeunes gens décident alors de s’enfuir afin de reprendre le flambeau de leurs parents… Le gouvernement, appelé « La Phalange », va-t-il pouvoir maintenir son régime totalitaire ?

5 / Méto de Yves Grevet (2008)

Soixante-quatre enfants vivent isolés du monde, dans une grande maison à l’organisation dictatoriale. Sous la surveillance des Césars, ils vivent une vie très réglée et organisée. Divisés par couleurs selon leur taille, ils sont soumis chaque jour à une injection qui retarde leur croissance. Grandir signifie disparaitre de la maison. Méto va vouloir comprendre ce qu’il advient après et il va, avec quelques autres enfants, organiser une rébellion…


septembre 2014
L M M J V S D
« Juil   Oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930