Douze hommes en colère de Sidney Lumet (1957)

après échanges et remarques, conclusions d’élèves

à partir de copies d’élèves

exemple 1
Le film Douze hommes en colère aborde plusieurs thèmes. Tout d’abord, à travers la constitution du jury, il offre une sorte de miroir de l’Amérique de la fin des années 50 : sexiste, uniquement des hommes et raciste, uniquement des blancs. Ensuite, il dénonce les préjugés de plusieurs jurés : le prévenu vient de quartiers périphériques et cela fait de lui un coupable idéal. Enfin, il fait réfléchir sur la peine de mort elle-même : est-il juste que quelques humains puissent en envoyer un autre à la chaise électrique ?
exemple 2
Tout d’abord, le film  Douze hommes en colère  par la composition du jury, pas une femme, montre la place qu’elle occupe dans la société américaine. Il souligne ensuite le regard fait de préjugés que des hommes peuvent porter sur un autre, ici un jeune homme, dès le début désigné coupable parce qu’il vient d’un quartier déshérité. Pour finir, il nous fait réfléchir au fait d’envoyer un homme à la mort. Un droit que les hommes se donnent sans preuves concrètes, sans états d’âme et sans même être absolument sûr de la culpabilité.

comptes-rendus d’audience : copies d’élèves

Acquittement d’un jeune homme de 18 ans, accusé de parricide
 Un jeune homme de 18 ans, Ramon S., est accusé d’avoir tué son père avec un couteau à cran d’arrêt, à son domicile, rue de Martyrs, vers minuit le 14 août. ‘enquête menée a permis de trouver tous les indices prouvant sa culpabilité : une femme l’a vu exécuter son acte et lson voisin du dessus l’a vu s’enfuir. Après quatre jours de délibération, et contre toute attente, les jurés l’ont déclaré non coupable. Il échappe donc à la chaise électrique
Acquittement en cour d’Assises de Pablo A., 18 ans, soupçonné de parricide
Après des délibérations qui ont duré quatre jours, Pablo A. jugé en cours d’Assises, est déclaré non coupable
P. A, 18 ans, vient des quartiers déshérités et s’est déjà illustré en lançant un caillou sur son professeur dès ses dix ans, en volant une voiture un peu plus tard et en participant à deux rixes. Le voisin du dessus a déclaré l’avoir entendu hurler à son père « Je vais te tuer » au moment du crime, vers minuit, et l’a vu fuir. La voisine dit avoir assisté à la scène depuis la fenêtre de l’immeuble d’en face. L’arme du crime a été retrouvée et personne n’a pu confirmer son alibi, une sortie au cinéma.
 Ce verdict du jury d’Assises a créé un tollé dans le public, étonné par ce laxisme.
                                          Jeune mineur accusé de parricide : acquitté !
 Un jeune afro-américain de 18 ans, John Smith, accusé d’avoir poignardé son père a nié les faits, malgré des preuves accablantes, durant les quatre jours qu’a duré son procès, en Assises. « Il était 20 heures lorsque j’ai entendu mon jeune voisin du dessous hurler à son père Je vais te tuer » déclare le premier témoin. La voisine d’en face, second témoin de ce procès,  ajoute «  »Mon appartement donne sur le leur. A travers la fenêtre, alors que le train aérien passait, je l’ai vu poignarder son père. » Il affirme avoir perdu son couteau à cran d’arrêt retrouvé planté dans le corps de la victime et avoir passé sa soirée au cinéma.
Contre toute attente, malgré ces preuves et témoignages accablants, il échappe cette fois à la chaise électrique : le jury l’a déclaré non coupable.

0 Responses to “Douze hommes en colère de Sidney Lumet (1957)”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mars 2017
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

%d blogueurs aiment cette page :