dialogue/récit : transformer une page de BD en page de roman

premières pages de L’Iliade (tome 1) scénariste Clotilde Bruneau, dessinateur Pierre Taranzano éd° Glénat

Iliade Calchas Achille

ci-dessus extrait de L’Iliade (tome 1) retenu, scénariste Clotilde Bruneau, dessinateur Pierre Taranzano éd° Glénat

-Tu as offensé un dieu majeur, Agamemnon. Apollon lui-même ! Tu as enlevé la belle Chriséis, la fille du grand prêtre d’Apollon et malgré la proposition de son père de t’offrir une fortune, tu refuses de la lui rendre ! Tant qu’elle ne lui sera pas rendue, la peste continuera de décimer notre armée.

-Vieux fou ! Chriséis est mon butin. Elle ne me quittera pas… Je l’ai dûment gagnée !

-Tu parles beaucoup de butin pour quelqu’un qu’on voit si peu sur le champ de bataille !

à partir de copies d’élèves : jusqu’à Vieux fou !

copie 1

     C’était une journée banale au pied des remparts de Troie. Le siège durait depuis plusieurs années déjà. Dans le camp achéen décimé par la maladie, une grande assemblée se préparait sous une tente somptueuse. Agamemnon, le plus illustre des rois achéens, se tenait au centre. Il écoutait le devin Calchas.

     – Tu as offensé un dieu majeur, Agamemnon. Apollon lui-même ! Tu as enlevé la belle Chriséis, la fille du grand prêtre d’Apollon  ! Tant qu’elle ne lui sera pas rendue, la peste continuera de décimer notre armée, tonna-t-il, le regard halluciné.

     – Vieux fou ! hurla Agamemnon en se jetant sur le chétif vieillard.

     Celui-ci, terrorisé, chercha du regard la protection d’Achille, aux pieds agiles. Allongée sur un divan, la belle Chriséis, quant à elle, suivait la scène avec intérêt. Peut-être retrouverait-elle son père tant aimé ? Elle se prenait à y croire.

copie 2

Le siège de Troie s’éternisait. Dans la tente d’Agamemnon, chef de l’armée achéenne, une réunion se préparait. Ses meilleurs guerriers dont Achille aux pieds agiles se pressaient autour de lui. La plus grande effervescence régnait. Le campement bruissait de folles  rumeurs. Le visage fermé et sombre, Agamemnon se leva de son siège et céda la parole au devin Calchas.

     –  Tu as offensé un dieu majeur, Agamemnon, expliqua celui-ci, sans le quitter des yeux. Apollon lui-même ! Tu as enlevé la belle Chriséis, la fille du grand prêtre d’Apollon  ! Tant qu’elle ne lui sera pas rendue, la peste continuera de décimer notre armée.

    Des chuchotements et murmures perplexes accueillirent ces mots. L’atmosphère s’alourdit encore. Agamemnon, l’allure menaçante, se rapprochait du vieux sage. Le silence se fit instantanément.

     -Vieux fou ! cria-t-il en en sortant son épée du fourreau.

     De sa lame, il pointait la gorge du vieil homme. Calchas, apeuré, se réfugia dans les bras d’Achille aux pieds agiles.

0 Responses to “dialogue/récit : transformer une page de BD en page de roman”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




avril 2017
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

%d blogueurs aiment cette page :