à partir du poème Iles de Blaise Cendrars

Iles
Iles
Iles où l’on ne prendra jamais terre
Iles où l’on ne descendra jamais
Iles couvertes de végétations
Iles tapies comme des jaguars
Iles muettes
Iles immobiles
Iles inoubliables et sans nom
Je lance mes chaussures par-dessus bord car
je voudrais bien aller jusqu’à vous

lu ci-après par l’auteur (première image, un portrait du poète par Amedeo Modigliani)

des travaux d’élèves

Photo 15-09-2017 09 34 25

Guerres assassines

Guerres qui ne s’arrêteront jamais

Guerres qui font souffrir chaque jour

Guerres terribles

Guerres ravageuses

Guerres qui surgissent sans nous prévenir

Guerres qui ne reculent pas

Guerres meurtrières

Guerres qui tuent la paix

Maintenant, j’en suis sûre :

Guerres, je vous hais !

               cliquer sur les images pour agrandir

0 Responses to “à partir du poème Iles de Blaise Cendrars”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




septembre 2017
L M M J V S D
« Juil   Oct »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

%d blogueurs aiment cette page :