Archive pour janvier 2020

des Fables de La Fontaine à la Comédie-Française, mise en scène de Robert Wilson (février 2004)

Les Animaux malades de la peste

ont été vues ensemble Le Cochet, le Chat et le Souriceau, Le Loup et l’Agneau, Le Chêne et le Roseau et La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf

à partir de textes d’élèves  

J’ai surtout apprécié la mise en scène de la fable Le Loup et l’Agneau. D’une part, les déguisements sont très bien faits : le loup, vêtu de noir, tire une inquiétante langue rouge sang. L’agneau est amusant : toute habillé de blanc, dressé sur ses frêles pattes tremblantes, il ressemble à une danseuse d’opéra terrorisée. D’autre part, les décors qui changent de couleur selon le moment de l’action, rouge lors de la mise à mort de l’agneau, sont bien réussis.

J’ai surtout apprécié la mise en scène de la fable Le Loup et l’Agneau : tout d’abord, les voix sont bien adaptées aux personnages, la voix aigue et bêlante sur chaque syllabe « mé » de l’agneau et celle grave et menaçante du loup. Ensuite, le costume de ce dernier est particulièrement réussi : tout habillé de noir, un chapeau et des griffes de loup à la place des mains. Il fait vraiment peur quand il sort sa longue langue rouge.

J’ai surtout apprécié la mise en scène de la fable Le Loup et l’Agneau : tout d’abord,la lumière dramatise la mort de l’agneau en devenant brusquement rouge. Elle symbolise le sang et la mort. Ensuite, dans son costume blanc avec sa voix tremblante l’agneau semble particulièrement fragile et sans défense. Il est pétrifié de peur.  

J’ai surtout apprécié la mise en scène de la fable La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf : tout d’abord,les costumes des grenouilles sont réussis. Ils sont verts avec des taches marron. Il recouvre entièrement le corps des acteurs. Ensuite la lumière accompagne bien l’action : elle est verte et s’efface peu à peu pour disparaître complètement au moment de la mort de la grenouille.

J’ai surtout apprécié la mise en scène de la fable La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf : d’une part,  les « croaa croaa » repris en choeur, le moment où elle explose violemment ajoutent du comique au texte. D’autre part, le bœuf est personnifié de façon amusante : il est très grand, comme monté sur des échasses et lit le journal.  

Sensibilisation à la nécessité de prendre un petit déjeuner le matin

Organisé par l’infirmière et les professeurs de SVT.

Commencer par partager un moment plaisir : une boisson chaude, un laitage, un fruit, du pain, des sucres dont des sucres lents

des « nuages poétiques » en arts plastiques

Vous avez aimé regarder les nuages quand vous étiez petits, rêver devant leurs formes, leurs textures, imaginer des personnages et des histoires…

Une rampe traverse la salle de classe. Les « nuages poétiques » se balancent au moindre souffle.


janvier 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives