Archive for the 'sixième' Category

Le corbeau et le Renard de Jean de La Fontaine

des idées de mise en scène : école de danse française – opéra de Paris

les Frères Jacques

http://www.ina.fr/video/I07061802

lundi 26 mars : une sortie à la Médiathèque

Des classes de germanistes ainsi que des sixièmes susceptibles de choisir l’allemand en seconde langue ont pu se rendre à la Médiathèque découvrir un spectacle de théâtre en français et en langue allemande de la Cie Lille Kartofler. un spectacle montré en partenariat avec l’institut Heinrich Mann.

Les élèves ont ainsi pu découvrir une adaptation du conte d’Andersen Les habits neufs de l’Empereur.

Lille Kartofler Figurentheater | Théâtre de Marionnettes Cie Lille Kartofler

lille_bremer_432x236
suite copiée/collée sur le site de l’Institut Heinrich Mann

Les grandes marionnettes de Matthias Kuchta font revivre avec beaucoup de tendresse et subtilité la magie des contes des Frères Grimm et d’Hans Christian Andersen. Le marionnettiste allemand s’adresse directement aux enfants et les fait participer au spectacle.
Matthias Kuchta, né en 1949 en Allemagne, a fondé le Théâtre Lille Kartofler en 1982. Le marionnettiste montre ses spectacles dans les écoles maternelles, les écoles publiques, les centres culturels, les théâtres ou dans le cadre des festivals de marionnettes. Il fait de nombreuses tournées à l’étranger. Depuis 1986, il vient régulièrement en France.

Présenté en allemand et mis en scène de manière interactive et ludique, ce spectacle convient aux enfants du collège.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le château de Barbe bleue de Bela Bartok

Le Château de Barbe-Bleue / La Voix humaine, mise en scène par Krzysztof Warlikowski, à découvrir du 17 au 29 mars 2018 au Palais Garnier.

opéra de Bela Bartok Béatrice Uria-Monzon Willard White

Le Loup et le Chien de Jean de La Fontaine

Le Loup et le Chien

Un Loup n’avait que les os et la peau,
Tant les chiens faisaient bonne garde.
Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s’était fourvoyé par mégarde.
L’attaquer, le mettre en quartiers,
Sire Loup l’eût fait volontiers ;
Mais il fallait livrer bataille,
Et le Mâtin était de taille
À se défendre hardiment.
Le Loup donc l’aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu’il admire.
« Il ne tiendra qu’à vous beau sire,
D’être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, hères, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi ? rien d’assuré : point de franche lippée ;
Tout à la pointe de l’épée.
Suivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. »
Le Loup reprit : « Que me faudra-t-il faire ?
– Presque rien, dit le Chien, donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter ceux du logis, à son Maître complaire :
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons :
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse. »
Le Loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant, il vit le col du Chien pelé.
« Qu’est-ce là ? lui dit-il. – Rien. – Quoi ? rien ? – Peu de chose.
– Mais encore ? – Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
– Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? – Pas toujours ; mais qu’importe ?
– Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. »
Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

illustration de gauche Benjamin Rabier, illustration de droite J-Jacques Grandville

fabliaux : ce qu’il faut savoir

une vidéo pédagogique de Marie Nnay

sixième, fin du cycle 3

pour en savoir davantage, cliquer ici
Capture d'écran 2017-09-12 15.58.20

 6e:
Textes de l’Antiquité (Odyssée, Métamorphoses, la Bible), contes et récits merveilleux, poésie, fables, théâtre (farce)

Fabrice Lucchini dit La Poule aux oeufs d’or de Jean de La Fontaine

 émission Répliques par Alain Finkielkraut, sur France Culture du 6 mai 2017

La Poule aux oeufs d’or

de Jean de La Fontaine

L’avarice perd tout en voulant tout gagner.

Je ne veux, pour le témoigner,
Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,
Pondait tous les jours un œuf d’or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les œufs ne lui rapportaient rien,
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.

Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ?


avril 2018
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30