Archive for the 'sixième' Category

écrire à partir d’une BD : Ulysse, adaptation libre de Sébastien Ferran

BD Ulysse

Ulysse, adaptation libre de Sébastien Ferran

Sujet : observez la page de BD ci-dessus affichée au tableau numérique  => notez les indications qu’elles vous fournissent sur les personnages, les lieux, l’époque, le moment de la journée et le temps qu’il fait

    Transformez-la ensuite  en page de roman : utilisez les indications que vous avez notées.

Rapportez directement les paroles en respectant les  règles de présentation du dialogue.

observer l’image : constituer une boîte à mots
une falaise- Ithaque- un porcher- la mer- une pauvre masure perchée au sommet d’une colline, une fenêtre éclairée, trois hommes…- un enclos -Ulysse accoudé à la fenêtre – Télémaque au visage de jeune dieu – le porcher Eumée, les cochons dans l’enclos- un feu- la fumée- servir un pichet de vin – Ulysse aux mille ruses,- l’avisé Ulysse, un croissant de lune, etc.

verbes de parole : soupirer, protester, poursuivre, ajouter, déclarer, etc.
adverbes : rageusement, violemment, etc.
montrer : en se tournant vers la fenêtre, se redressant fièrement, se campant sur ses jambes, en servant à boire, en tapant la table du poing, il les dominait de sa haute taille, etc.

5 mns devant son brouillon puis lecture à haute voix des trois premières phrases : des idées et aides pour mieux commencer son devoir

Une certaine, une grande agitation-effervescence régnait dans la demeure du fidèle porcher / chez Eumée, le fidèle porcher…

Un soir alors qu’un croissant de lune brillait dans le beau ciel d’Ithaque, trois hommes…

Dans l’enclos, les cochons sommeillaient/grognaient…

Le ciel rougeoyait. Le soleil venait de se coucher et la lune de se lever…

à partir de copies d’élèves

Le ciel rougeoyait encore. Un mince croissant de lune venait de se montrer dans le beau ciel d’Ithaque.  une cabane se dressait au sommet d’une falaise. C’était celle d’Eumée, le fidèle porcher du divin Ulysse. Ce dernier venait de rentrer en son royaume après vingt ans. A l’intérieur se trouvaient Ulysse, Eumée et Télémaque. Le héros grec se tenait en retrait adossé au mur. Il observait. Un feu crépitait dans la cheminée.

       Télémaque au visage de jeune dieu leva les yeux vers son père et expliqua :
      – Au cours de mon enquête j’ai appris de terribles nouvelles sur les héros de Troie mais aucune nouvelle de toi !
      Il était assis au bout d’une grande table en bois, l’air crispé.
      – Cette maudite guerre n’aura personne, maugréa Ulysse en se grattant pensivement la barbe. Et ces princes prétendants ? Comment peuvent-ils avoir table ouverte dans notre demeure ?
      A ces mots, Télémaque bondit et tenta de justifier :
      – La loi les y autorise père.
      Il contracta ses muscles, tapa du poing sur la table laissant échapper sa haine.
      – Ces chiens galeux passent leur journée à se goinfrer !
      – Mais maintenant que vous êtes là, mon roi, se risqua timidement Eumée, le fidèle serviteur, vous allez pouvoir les chasser.

      C’était un vieil homme voûté, à l’air soumis. Il tenait son verre et regardait son maître le regard plein d’espoir.     

       – Ce ne sera pas si simple que cela ! soupira le vaillant Ulysse.                                          

La journée du lendemain serait rude, il le devinait. Tous trois veillèrent une bonne partie de la nuit afin de mettre au point une stratégie. Puis, Athéna, la déesse aux yeux d’aigue marine, s’approcha et, délicatement, étendit sur eux un doux sommeil.

carte Victor Bérard

vu ici

 

 

spectacle : zapping dans une année de français en sixième

403D5A60-886A-4AA8-A918-563F58783BD4

des accessoires avec l’aide du professeur d’Arts plastiques

un public nombreux de camarades venus avec leurs professeurs, des parents,, des grands-parents, des moments d’émotion, ah ! ces fichus trous, un filage, la générale puis le spectacle, goûter aux applaudissements qui récompensent, le mot d’encouragement M. le Principal, et enfin se jeter sur le buffet généreux, les émotions ça creuse !

7B450E03-292F-4A5E-8A4C-6158794D5135

un public nombreux et attentif pour la dernière

Photo 04-06-2018 15 44 47

le buffet

le programme  Français : zapping dans une année de sixième !

Présentateur : (sur musique Corbeau et Renard)

 Une plongée dans les familles

Les Fiancés en herbe G. Feydeau (extraits)

Le Corbeau et le Renard J. de la Fontaine

Pourquoi j’ai un petit frère ? (adapté) Fanny Joly

Conte défait (adapté) Gianni Rodari

De l’orthographe et de la grammaire

La grammaire Eugène Labiche

Scène 5 (extrait)

Scène 11 (extrait)

Des ruses chez les humains et les dieux

Le Laboureur et ses enfants J. de la Fontaine

Nausicaa et Ulysse Homère (extrait)

Philémon et Baucis  Nathanaël Hawthorne (extrait)

Des monstres ?

La Belle et la Bête Charles Perrault (extrait)

Le loup et l’agneau J. de la Fontaine

Barbe bleue Ch. Perrault (extrait)

Barbe bleue Yak Rivais (extrait en écho)

Œdipe Sophocle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« Les mots s’envolent » : l’exposition

5242AED8-5534-4AF8-AC91-5DA767DFC091.jpeg

Ce diaporama nécessite JavaScript.

502E7762-04CF-4AEE-902E-BAABF55E684911A5368C-7427-40CE-B732-2DBC32EC6B43

« à livre ouvert » : une installation en cours

quand mots et images s’envolent

et caviardages à la manière de Lucien Suel

B57E6C11-19DE-4A13-B442-6F03E007FDF5F1954837-F644-4B27-B80C-D900407BED92

épithètes homériques : le collège !

définition : expression poétique qui exprime une qualité permanente d’un être ou d’une chose. On l’appelle homérique parce qu’elle apparaît dans les poèmes d’Homère.

Ex : « l’Aube aux doigts de rose », « les lavoirs intarissables », « la mer couleur de vin », « Ulysse, l’homme aux mille ruses », « Nausica aux bras blancs », « Poséidon qui ébranle le sol », etc.

Ecriture : j’imagine des épithètes homériques liées à des objets et lieux en relation avec la vie au collège (trousse, stylo, carnet de correspondance, couloir, sac, cantine, etc.)

Valentine et Noa

Meije, Valentine et Léna

Photo 14-05-2018 10 36 17

florilège

les gros mots écrits sur les portes des toilettes

les rêveurs à l’air ahuri

l’emploi du temps qui n’est pas léger

             les filles qui se recoiffent tout le temps

le regard noir des professeurs

              le lit qu’on ne voit jamais

la trousse aux rondeurs de hérisson

              les grandes cours où l’on se perd

le collège aux grilles qui barrent la sortie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le corbeau et le Renard de Jean de La Fontaine

des idées de mise en scène : école de danse française – opéra de Paris

les Frères Jacques

http://www.ina.fr/video/I07061802

lundi 26 mars : une sortie à la Médiathèque

Des classes de germanistes ainsi que des sixièmes susceptibles de choisir l’allemand en seconde langue ont pu se rendre à la Médiathèque découvrir un spectacle de théâtre en français et en langue allemande de la Cie Lille Kartofler. un spectacle montré en partenariat avec l’institut Heinrich Mann.

Les élèves ont ainsi pu découvrir une adaptation du conte d’Andersen Les habits neufs de l’Empereur.

Lille Kartofler Figurentheater | Théâtre de Marionnettes Cie Lille Kartofler

lille_bremer_432x236
suite copiée/collée sur le site de l’Institut Heinrich Mann

Les grandes marionnettes de Matthias Kuchta font revivre avec beaucoup de tendresse et subtilité la magie des contes des Frères Grimm et d’Hans Christian Andersen. Le marionnettiste allemand s’adresse directement aux enfants et les fait participer au spectacle.
Matthias Kuchta, né en 1949 en Allemagne, a fondé le Théâtre Lille Kartofler en 1982. Le marionnettiste montre ses spectacles dans les écoles maternelles, les écoles publiques, les centres culturels, les théâtres ou dans le cadre des festivals de marionnettes. Il fait de nombreuses tournées à l’étranger. Depuis 1986, il vient régulièrement en France.

Présenté en allemand et mis en scène de manière interactive et ludique, ce spectacle convient aux enfants du collège.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


septembre 2018
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930