Posts Tagged 'Alfred de Musset'

18 décembre, petit spectacle franco-allemand puis goûter

DSCN8818


Et un sourire Paul Eluard

Super-Gnognotte Fanny Joly

Molière :
L’Avare : le monologue d’Harpagon

Ce diaporama nécessite JavaScript.

                 "Rends-moi mon argent, coquin !"

Le Médecin malgré lui (4 extraits)
Les Précieuses Ridicules (1 extrait) 

chants allemands

DSCN8824
Le procès du neveu Gianni Rodari

Marivaux : Le jeu de l’Amour et du hasard (2 extraits) 

Pour le meilleur et pour le rire Fanny Joly

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alfred de Musset On ne badine pas avec l’amour (tirade de Perdican)
 
Art Yasmina Réza en français et en allemand

Edmond Rostand Cyrano (scène du balcon)

Ça fait peur J-Michel Ribes

Ce diaporama nécessite JavaScript.


sketch en allemand

Et un sourire Paul Eluard

Victor dit la tirade de Perdican

On ne badine pas avec l’Amour, Acte II Scène 5. Alfred de Musset

« Adieu Camille, retourne à ton couvent, et lorsqu’on te fera de ces récits hideux qui t’ont empoisonnée, réponds ce que je vais te dire : tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux ou lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. « 


juin 2020
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives