Posts Tagged 'cinéma'

Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux

Capture d'écran 2015-03-24 16.30.57

une représentation donnée à la Comédie Française (cliquer sur l’image),  en 2011, des critiques ici

et retransmise sur France 2 (deuxième partie cliquer sur l’image ci-dessous)

Capture d'écran 2015-03-24 16.29.45

une autre mise en scène, celle de Jean Liermier, théâtre de Caroube, Genève (2011)

Pour en savoir plus sur le metteur en scène Jean Liermier

***

Dans L’esquive, film d’Abdellatif Kechiche (un entretien ici), des élèves préparent en classe, avec leur professeur, cette comédie en trois actes

index 1

cliquer l’image pour voir l’extrait du film

Sara_Forestier_2011_2

Sara Forestier, interprète, César du meilleur espoir féminin en 2005 (cliquer sur l’image pour l’entendre interrogée par un journaliste, à propos de cette remise de prix)

Excalibur de John Boorman (1981)

Excalibur est un film américano-britannique, d’aventures fantastiques et de chevalerie, réalisé par John Boorman et sorti sur les écrans en 1981.

cliquer sur l’image pour découvrir la séquence du mariage entre Arthur et Guenièvre

un extrait des Monty Python : Sacré Graal de

un extrait, parodie des combats de chevaliers, « le chevalier noir » des Monty Python : Sacré Graal (1975) un film britannique écrit et réalisé par Terry Gilliam et Terry Jones

 cliquez sur l’image pour voir l’extrait

lu sur Le blog de la Médiathèque Marguerite Yourcenar

« Du meilleur des mondes » à « Hunger games », voyage au cœur de la dystopie

Publié le 26 juin 2014 par Le blog de la Médiathèque Marguerite Yourcenar

Harry Potter et Twilight sont des ouvrages qui ont marqués des générations de jeunes (et moins jeunes !) lecteurs. Aujourd’hui, place à Hunger Games !

Hunger games, c’est l’histoire du Capitole, un gouvernement totalitaire qui organise chaque année un « jeu de la faim » grandeur nature dans lequel 24 adolescents s’entretuent jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Nous suivons l’histoire de Katniss, jeune femme en quête de liberté qui, lors des jeux, va défier le Capitole. Comme ses prédécesseurs à gros succès mondial, ce livre n’a pas échappé à son adaptation cinématographique :

CF_Recap_02V3cliquer sur l’image pour voir la BO du film

Mais Hunger games, c’est avant tout le livre qui a remis au goût du jour la dystopie ! Depuis sa parution, la production éditoriale du genre littéraire a explosée !
Mais la dystopie, c’est quoi ?

La dystopie est un thème des littératures de l’imaginaire. Dystopie contient « topos » qui veut dire « lieu ». L’origine du terme se trouve chez Thomas More qui, en 1516, écrivait L’utopie. L’utopie décrit des lieux et des sociétés idéales, à l’inverse, la contre-utopie est un lieu infernal où règne la barbarie. La dystopie quand à elle désigne une société qui dys-fonctionne. La dystopie en littérature est le récit de l’interrogation des personnages face à la société et de leurs actions pour la changer.

Les classiques de la dystopie

La dystopie n’est pas nouvelle. Preuve à l’appui, ces ouvrages du XXème siècle sont devenus des classiques du genre :

Nous autres de Zamiatine (1920)

dossier blog
Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley (1932)
image.ashx

1984 de George Orwell (1948)
image1.ashxFahrenheit 451 de Ray Bradbury (1953)
image2.ashx

Bref, il n’y a pas que Hunger games. Nous vous conseillons donc quelques autres sociétés à explorer !
De nouvelles sociétés à explorer…

De nouvelles sociétés à explorer…

1 / Le passeur de Lois Lowry (1993)

Dans une société d’apparence utopique, « le passeur », détenteur de la mémoire, doit transmettre à Jonas, qui devra prendre sa relève, tous les secrets du passé. Il deviendra alors le nouveau détenteur de la mémoire. Jonas découvre ainsi la guerre, la souffrance… mais il découvre aussi l’amour, les couleurs, les animaux. Sa société si parfaite lui semble alors triste, fade et criminelle. Et il va vouloir changer les choses….

2 / Divergente de Veronica Roth (2011)

La société est divisée en cinq factions : les Altruistes, les Sincères, les Érudits, les Fraternels et les Audacieux. Un test à seize ans détermine à quelle faction les individus se rattachent pour qu’ils puissent, lors de la Cérémonie du Choix, opter pour un avenir qui leur correspond. Or pour Béatrice, issue d’une famille d’Altruistes, rien ne se passe comme prévu. On ne lui donne pas le résultat de son test, et pour cause : elle est Divergente, c’est-à-dire qu’elle est dotée de plusieurs de ses qualités. Mais être divergent, c’est finir exécuté par le gouvernement… Comprenant qu’elle doit garder le silence, elle choisit alors la faction des Audacieux. Mais elle va vite, grâce à ses diverses qualités, démasquer les travers de son gouvernement et l’affronter….

Comme Hunger Games, cette série est adaptée au cinéma : Bande annonce du film Divergente

cliquer sur l’image pour la Bande Originale

 3 / Uglies de Scott Westerfeld (2007)

Dans un monde imaginaire, la civilisation est parvenue à une perfection qui repose sur le culte de la beauté. A l’adolescence, les jeunes subissent une opération de chirurgie esthétique et deviennent des « Pretties ». Tally est très impatiente de le devenir, enfin elle ne sera plus moche et vivra une vie facile et insouciante. Mais sa rencontre avec Shay va tout changer ! Shay refuse cette société, elle ne veut pas devenir belle et va s’enfuir en dehors de la cité dans un endroit mystérieux appelé « La Fumée ». Tally part alors à sa recherche et ce qu’elle va découvrir va la bouleverser à tout jamais…

4 / Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat (2006)

Des adolescents vivent enfermés dans un orphelinat aux règles très strictes. Quatre d’entre eux découvrent qu’ils sont séquestrés car ce sont des enfants d’opposants politiques assassinés il y a plus de quinze ans. Les jeunes gens décident alors de s’enfuir afin de reprendre le flambeau de leurs parents… Le gouvernement, appelé « La Phalange », va-t-il pouvoir maintenir son régime totalitaire ?

5 / Méto de Yves Grevet (2008)

Soixante-quatre enfants vivent isolés du monde, dans une grande maison à l’organisation dictatoriale. Sous la surveillance des Césars, ils vivent une vie très réglée et organisée. Divisés par couleurs selon leur taille, ils sont soumis chaque jour à une injection qui retarde leur croissance. Grandir signifie disparaitre de la maison. Méto va vouloir comprendre ce qu’il advient après et il va, avec quelques autres enfants, organiser une rébellion…

Le goût des autres / Le Bourgeois gentilhomme, une parenté

Vatel, un film de Roland Joffé, bande annonce

pour la bande annonce, cliquer ici

un extrait

cliquer sur l’image pour visualiser un extrait

Ci-après, rencontre avec Jean Yves PATTE, historien et spécialiste culinaire du 17ème siècle, qui a conseillé le réalisateur : Images d’archive INA

Institut National de l’Audiovisuel http://www.ina.fr

Institut National de l’Audiovisuel http://www.ina.fr

un extrait du film de Ladislas Starevitch « Le Roman de Renart » (1930)…

pour mieux connaître Ladislas Starevitch, cliquer ici,

« En 1929 et 1930, il tourne son chef-d’œuvre, en collaboration avec sa fille Irène, son premier long métrage sonore en noir et blanc, qui est aussi le premier long métrage du cinéma d’animation, Le Roman de Renart, animant des personnages habillés de daim, de velours et de cuir, auxquels il donne véritablement vie : respiration, mouvements des yeux, etc. Le film n’est diffusé qu’en 1937 en Allemagne où il remporte de nombreux prix et en 1941 en France, avant de tomber rapidement dans l’oubli ». (wikipédia)

pour plus d’informations sur la genèse de ce film d’animation,  ici

cliquer sur l’image ou ici pour voir le film

(le rêve de Renart mn 39 à 42)


novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930