Posts Tagged 'ensemble'

15 mars : invités à se mobiliser pour le climat par l’école Bosquet

img_1980

img_1978

des ateliers : fabriquer des personnages à partir de déchets, utiliser des jeux de l’oie créés par les élèves, créer des fresques,

img_1984.jpg

apprendre le refrain de « Aux arbres citoyens », réfléchir à la récupération des déchets en collectivité et une circulation fluide d’un atelier à l’autre. 

img_1988img_1986img_1985

Paroles d’Aux arbres citoyen
 
Yannick Noah (interprète), Cyryl Tarquiny (auteur), 2007
 
Puisqu’il faut changer les choses
Aux arbres citoyens!
Il est grand temps qu’on propose
Un monde pour demain!… Plus

 

 

Adèle, Dorine et Charline disent un poème de Victor Hugo

Vieille chanson du jeune temps

(images exposition BNF, Victor Hugo, l’homme océan)

Je ne songeais pas à Rose ;
Rose au bois vint avec moi ;
Nous parlions de quelque chose,
Mais je ne sais plus de quoi.

J’étais froid comme les marbres ;
Je marchais à pas distraits ;
Je parlais des fleurs, des arbres
Son œil semblait dire:  » Après ?  »

La rosée offrait ses perles,
Le taillis ses parasols ;
J’allais ; j’écoutais les merles,
Et Rose les rossignols.

Moi, seize ans, et l’air morose ;
Elle, vingt ; ses yeux brillaient.
Les rossignols chantaient Rose
Et les merles me sifflaient.

Rose, droite sur ses hanches,
Leva son beau bras tremblant
Pour prendre une mûre aux branches
Je ne vis pas son bras blanc.

Une eau courait, fraîche et creuse,
Sur les mousses de velours ;
Et la nature amoureuse
Dormait dans les grands bois sourds.

Rose défit sa chaussure,
Et mit, d’un air ingénu,
Son petit pied dans l’eau pure
Je ne vis pas son pied nu.

Je ne savais que lui dire ;
Je la suivais dans le bois,
La voyant parfois sourire
Et soupirer quelquefois.

Je ne vis qu’elle était belle
Qu’en sortant des grands bois sourds.
 » Soit ; n’y pensons plus !  » dit-elle.
Depuis, j’y pense toujours.

Pour le meilleur et pour le rire de Fanny Joly

Pour le meilleur et pour le rire     Fanny Joly

joué par Diane, Jade et Pedro

La scène commence dans un silence lourd. La maman fait réciter à Léo sa leçon d’histoire.

 La maman  Alors, Léo ? Qu’est-ce que fait Louis XVI, en 1774 ?

Léo Euh… Perplexe Il meurt?

La maman Tu te paies ma tête ? C’est le cas de le dire… cachant un sourire mais se reprenant. En quelle année il est mort, Louis XVI ?

Léo jouant avec ses cheveux.  Euh…

La maman  Ce n’est pas une réponse, ça : « euhhhhh »… Jetant un coup d’œil au cahier, impatientée. Louis XVI a été décapité en 1793, Léo ! Et en 1774, c’est-à-dire presque vingt ans avant, il a renvoyé successivement Turgot, puis Necker qui préconisaient des ré…  attendant une réponse des ré…

Léo Essayant de lire discrètement le cahier dans les mains de sa mère Des ré… publiques?

La maman Tapant sur la tableC’est comme ça que tu apprends tes leçons ?Je vais te dire, moi, comment on apprend une leçon. On la lit trois ou quatre fois à voix haute, puis tout bas… Ensuite on cache. Et on s’exerce à réciter. Ligne après ligne…

« Surnommé le Bien-Aimé, Louis XV ne le sera guère longtemps… » (deux fois)

A ce moment, la porte s’ouvre. Entre le papa, l’air épuisé. Il pose au hasard son cartable, son imper et ses clefs. Puis s’écroule dans un fauteuil.

Le papa Gros soupir  Pouououh ! Quelle journée!

La maman regarde le papa. On sent qu’elle s’attend à recevoir un bisou. Rien. Une lampe est posée à côté du fauteuil. Machinalement, le papa veut l’allumer.

Le papa Tiens ! Et se tournant vers son épouse  Ça ne marche pas, ça !

La maman Faussement décontractée. Ah ! bon ?

Le papa Ça doit être l’ampoule ! Vaguement accusateur. T’as pas d’ampoules de rechange, ici ?

La maman Agressive. J’ai pas d’ampoules de rechange ! Et toi ? Montrant son front.Y a pas écrit « magasin d’électricité », là!

Le papa Un ton au-dessus.  Attends, attends… avec la journée que j’ai eue ! Les Américains sur le dos depuis huit heures ce matin! Le téléphone qui n’a pas arrêté ! S’il faut que je m’occupe des ampoules quand…

La maman Coupant, encore un ton au-dessus.  Et moi ? Tu crois que je m’amuse ? Toute la journée j’ai galopé ! L’école, le supermarché, la lessive ! Et ta mère qui m’a tenue une demi-heure au téléphone alors que je devais emmener la petite chez le dentiste! Et celui-là montrant Léo rageusement qui n’est même pas capable d’apprendre…

Léo S’interposant,..  Stop! Stop! Stop! Autoritaire  On arrête, là! On se tait ! Les parents obéissent, surpris.

Léo Ton professoral, reprenant les mots de sa mère. C’est comme ça qu’on rentre, le soir, à la maison ?

La maman et le papa Euh…

Leo Prenant son père par le bras et le raccompagnant à la porte Je vais vous dire, moi, comment on se comporte quand on rentre le soir à la maison ! Toi, papa, tu ramasses ton cartable, tes clefs, tu remets ton imper et tu ressors, s’il te plaît !

La maman Hésitante Et moi je fais quoi ?

Léo A sa mère.  Toi, maman, quand tu entends papa arriver, tu souris et tu dis : « Bonsoir mon chéri, pas trop fatigué? »

La maman Répétant docilement. Bonsoir, mon chéri, pas trop fatigué?

Léo Soufflant les mots à son père. « Si… mon amour ! Mais je suis si heureux quand je te retrouve… »

Le père Si… mon amour ! Mais je suis si heureux quand je te retrouve…

Léo  Continuant à donner des conseils.  Et maintenant, tu poses tes clefs, ton cartable, là… Sans bruit, tu accroches soigneusement ton imper au portemanteau… Tu vas pour allumer la lampe, tu vois que ça ne marche pas… Qu’est-ce que tu dis?

Le papa  Hésitant.  Euh…

Léo Non ! Sûrement pas « Euh »… Ce n’est pas une réponse, ça ! Tu dis par exemple : « Oh! L’ampoule est cassée ! Quelle chance, ma Béatrice, on va souper aux chandelles ! »


juin 2019
L M M J V S D
« Mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930