Posts Tagged 'Fanny Joly'

spectacle « à l’homme qui nous ressemble » avec les 607

Textes, sketchs

L’homme qui te ressemble René Philombe (Cameroun)
Le petit Prince et le Renard Antoine de Saint-Exupéry
Super-Gnognotte Fanny Joly
Par ici la sixième ! Fanny Joly
Contes défaits Gianni Rodari
Le Médecin malgré lui (acte II, sc 4) Molière
Cour de rumeur Fanny Joly
Le mystère de Zala Zoba Gabriel Kinsa (Congo)
Pour le meilleur et pour le rire Fanny Joly
Les Z’îles Hébrides Georges Feydeau
Pourquoi j’ai un frère ? Fanny Joly
Bons, bons, bons Fanny Joly
Le petit Chaperon vert Pierre-Henri Cami
Et pour le jeune homme ? Fanny Joly
L’aviateur des années plus tard A. de Saint Exupéry

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonjour et bienvenue à tous !

Nos dédions notre spectacle à l’homme qui nous ressemble, à l’homme victime de la guerre ou de la misère. //

Et tout de suite, un poème L’homme qui te ressemble. //

Parfois l’homme qui nous ressemble est un prince, un petit prince. //

Il arrive que l’homme qui nous ressemble participe à des jeux télévisés, comme ici dans Super Gnognotte. //

L’homme qui nous ressemble grandit, quitte l’école primaire et entre au collège. C’est Par ici la sixième. //

L’homme qui nous ressemble est fatigué, il essaie de raconter mais oublie, ou fait semblant. Ce sont Les contes défaits. //

L’homme qui nous ressemble a une femme. Pour se venger de la violence de son mari, elle a dit qu’il est médecin mais qu’il ne l’admet que si on le roue de coups. Voilà donc Sganarelle, simple paysan, prêt à soigner chez Gorgibus, la jeune Lucinde. //

L’homme qui nous ressemble fait parfois courir des rumeurs. //

L’homme qui nous ressemble vieillit et cela l’angoisse. C’est aussi le problème de Zala Zoba. //

L’homme qui nous ressemble est une femme exténuée qui essaie de faire travailler son enfant, Pour le meilleur et pour le rire. //

L’homme qui nous ressemble est parfois comme M. Follavoine, un grand bourgeois. Il a du pouvoir et pense avoir des connaissances. Observons-le faire des recherches dans le dictionnaire. //

L’homme qui nous ressemble a des problèmes d’organisation, des journées trop longues, des enfants qui l’attendent et un frigo vide. //

L’homme qui nous ressemble est commerçant. Il perd parfois patience. //

L’homme qui nous ressemble a peur pour ses enfants. Il a tort ! //

L’homme qui nous ressemble traîne parfois son enfant dans les magasins. Une épreuve !

Et tandis que les années passent, L’homme qui nous ressemble se souvient de ses rencontres. L’aviateur du Petit prince s’interroge… //

Nous espérons que vous avez passé un bon moment. Merci à tous !

Pour le meilleur et pour le rire de Fanny Joly

Pour le meilleur et pour le rire     Fanny Joly

joué par Diane, Jade et Pedro

La scène commence dans un silence lourd. La maman fait réciter à Léo sa leçon d’histoire.

 La maman  Alors, Léo ? Qu’est-ce que fait Louis XVI, en 1774 ?

Léo Euh… Perplexe Il meurt?

La maman Tu te paies ma tête ? C’est le cas de le dire… cachant un sourire mais se reprenant. En quelle année il est mort, Louis XVI ?

Léo jouant avec ses cheveux.  Euh…

La maman  Ce n’est pas une réponse, ça : « euhhhhh »… Jetant un coup d’œil au cahier, impatientée. Louis XVI a été décapité en 1793, Léo ! Et en 1774, c’est-à-dire presque vingt ans avant, il a renvoyé successivement Turgot, puis Necker qui préconisaient des ré…  attendant une réponse des ré…

Léo Essayant de lire discrètement le cahier dans les mains de sa mère Des ré… publiques?

La maman Tapant sur la tableC’est comme ça que tu apprends tes leçons ?Je vais te dire, moi, comment on apprend une leçon. On la lit trois ou quatre fois à voix haute, puis tout bas… Ensuite on cache. Et on s’exerce à réciter. Ligne après ligne…

« Surnommé le Bien-Aimé, Louis XV ne le sera guère longtemps… » (deux fois)

A ce moment, la porte s’ouvre. Entre le papa, l’air épuisé. Il pose au hasard son cartable, son imper et ses clefs. Puis s’écroule dans un fauteuil.

Le papa Gros soupir  Pouououh ! Quelle journée!

La maman regarde le papa. On sent qu’elle s’attend à recevoir un bisou. Rien. Une lampe est posée à côté du fauteuil. Machinalement, le papa veut l’allumer.

Le papa Tiens ! Et se tournant vers son épouse  Ça ne marche pas, ça !

La maman Faussement décontractée. Ah ! bon ?

Le papa Ça doit être l’ampoule ! Vaguement accusateur. T’as pas d’ampoules de rechange, ici ?

La maman Agressive. J’ai pas d’ampoules de rechange ! Et toi ? Montrant son front.Y a pas écrit « magasin d’électricité », là!

Le papa Un ton au-dessus.  Attends, attends… avec la journée que j’ai eue ! Les Américains sur le dos depuis huit heures ce matin! Le téléphone qui n’a pas arrêté ! S’il faut que je m’occupe des ampoules quand…

La maman Coupant, encore un ton au-dessus.  Et moi ? Tu crois que je m’amuse ? Toute la journée j’ai galopé ! L’école, le supermarché, la lessive ! Et ta mère qui m’a tenue une demi-heure au téléphone alors que je devais emmener la petite chez le dentiste! Et celui-là montrant Léo rageusement qui n’est même pas capable d’apprendre…

Léo S’interposant,..  Stop! Stop! Stop! Autoritaire  On arrête, là! On se tait ! Les parents obéissent, surpris.

Léo Ton professoral, reprenant les mots de sa mère. C’est comme ça qu’on rentre, le soir, à la maison ?

La maman et le papa Euh…

Leo Prenant son père par le bras et le raccompagnant à la porte Je vais vous dire, moi, comment on se comporte quand on rentre le soir à la maison ! Toi, papa, tu ramasses ton cartable, tes clefs, tu remets ton imper et tu ressors, s’il te plaît !

La maman Hésitante Et moi je fais quoi ?

Léo A sa mère.  Toi, maman, quand tu entends papa arriver, tu souris et tu dis : « Bonsoir mon chéri, pas trop fatigué? »

La maman Répétant docilement. Bonsoir, mon chéri, pas trop fatigué?

Léo Soufflant les mots à son père. « Si… mon amour ! Mais je suis si heureux quand je te retrouve… »

Le père Si… mon amour ! Mais je suis si heureux quand je te retrouve…

Léo  Continuant à donner des conseils.  Et maintenant, tu poses tes clefs, ton cartable, là… Sans bruit, tu accroches soigneusement ton imper au portemanteau… Tu vas pour allumer la lampe, tu vois que ça ne marche pas… Qu’est-ce que tu dis?

Le papa  Hésitant.  Euh…

Léo Non ! Sûrement pas « Euh »… Ce n’est pas une réponse, ça ! Tu dis par exemple : « Oh! L’ampoule est cassée ! Quelle chance, ma Béatrice, on va souper aux chandelles ! »

une parodie de jeu TV : Super-Gnognotte de Fanny Joly

Alexandre, Jean-Baptiste et Laura avec la complicité de toute la classe de 601 jouent un sketch de Fanny Joly, extrait de Et si on jouait.

Super-Gnognotte

Extrait de Si on jouait de Fanny Joly

Quand le sketch commence, une certaine excitation règne sur le plateau

Le présentateur, JIMMY, vérifie sa tenue, son profil. Pendant qu ‘il cherche dans ses fiches, Bernard adresse des signes de triomphe, à la caméra.

BERNARD demande sans arrêt : «Est-ce que ça filme ?»

SIMONE se ronge les ongles en marmon­nant : «Jai peur, maman j’ai peur!»

Soudain, une musique pétaradante (le générique) retentit. Jimmy bondit devant la caméra.

JIMMY Eh. bien, chers amis téléspecta-teurs, chers amis téléspecta-joueurs, bonjour et bienvenue sur le plateau de SUPER-GNOGNOTTE ! Applaudissements.

Pour un nouveau numéro de SUPER-GNOGNOTTE ! Applaudissements.

Avec toute l’équipe de SUPER-GNO­GNOTTE! Applaudissements.

Et aujourd’hui, deux nouveaux candidats s’affrontent dans SUPER-GNOGNOTTE ! Applaudissements. Bernard, qui nous vient de… Olorie-Sainte-Marron….

BERNARD Euh ! …. Non…. Oloron-Sainte-Marie!

JIMMY Oui… bon, c’est pareil! … Et Simone, la belle Simone qui nous vient, elle, de… Excusez-moi, j’ai quelques petits pro­blèmes avec mes fiches…

Je ne retrouve pas, ce n’est pas grave, enchaînons !

SIMONE Simone lève le doigt comme à l’école, affolée. Ça va pas m’enlever des points si vous le dites pas?

JIMMY Si je ne dis pas QUOI … Simone?

SIMONE Ben… que je viens de Mazères-Lezons!

JIMMY Enthousiaste Elle vient de le dire ! Elle vient de Mazères-Lezons! On l’applaudit bien fort ! Applaudissements Et lon passe tout de suite à la première question.

JE SUIS TRÈS INTELLIGENT : pouvez-vous mettre cette phrase au passé simple? Attention, vous avez cinq secondes…

BERNARD Perplexe Euh…

SIMONE Passé simple, passé simple… Ça me dit quelque chose… J’ai dû voir ça quand j’allais à l’école, mais alors là… Passé simple… Ce n’est pas si simple, dites donc!

BERNARD Est-ce que je peux faire coucou à Alexandre, pis à Baptiste, pis à monsieur Bezombe, je lui ai promis, pis aussi…

JIMMY Non, euh… attendez Bernard.

BERNARD… à Dédé et Marcelle, et leur petit chien Caramel, et aussi mon voisin Albert avec sa soeur Bernadette et… À cet instant, une sonnerie retentit.

JIMMY Et voilà ! Le temps réglementaire est écoulé, Simone, Bernard ! Et vous n’avez pas répondu à la première question ! Alors enchaînons tout de suite avec la deuxième question : QUELLE EST LA DEVISE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ?

BERNARD se précipitant Le franc !

SIMONE Non ! L’euro !

JIMMY Mes amis, mes amis : la devise de la République française, voyons ! Tout le monde sait ça, c’est… c’est… Liberté… Égalité… Fra… Il attend la réponse.

BERNARD Il sonne triomphalementpez avant d’entrer! Bernard reprend  Frappez avant d’entrer !

JIMMY L’air navré Dommage, Bernard ! C’est presque ça… mais pas tout à fait ! C’est Liberté, égalité, fra­ternité ! Hé oui ! Et tout de suite, la troi­sième question : J’AI 35 ANS ET 12 ANS DE PLUS QUE KATY. QUEL ÂGE A KATY?

BERNARD L’air un peu ahuri Qui c’est ça Katy?

SIMONE Complice de l’autre candidat C’est vrai ça ! On la connaît pas, votre Katy, comment on pourrait savoir son âge? !

JIMMY Soudain inquiet, il vérifie ses fiches. Attendez ! Je relis la question : J’AI 35 ANS ET 12 ANS DE PLUS QUE KATY. QUEL ÂGE A KATY? C’est une question particulièrement difficile. J’avoue que moi-même (il insiste sur le moi-même et se désigne en bombant le torse) j’ai du mal à comprendre de quoi il s’agit… J’AI 35 ANS ET 12 ANS DE PLUS QUE KATY. QUEL ÂGE A KATY? Il y a peut-être une erreur… Cela arrive parfois, chers télespecta-teurs, chers télé­specta-joueurs, surtout, restez avec nous ! Je vous propose de passer directement à la dernière question : COMMENT S’AP­PELLE L’EAU QUE L’ON PEUT BOIRE?

SIMONE Euh…

BERNARD Il sonne comme un fou. Évian !

SIMONE Du tac au tac, elle espère doubler Bernard.Vittel !

JIMMY Hé non, L’air désolé pas de chance ! L’eau que l’on peut boire sappelle l’eau insistant sur le mot POTABLE !

SIMONE Potable?… Réfléchissant Potable…Où ça se vend, ça? J’ connais pas c’tte marque-là !

JIMMY Hélas!  Jimmy marque une pause Chère Simone! Cher Bernard ! Hé oui ! Lordinateur me le confirme : vous êtes tous deux ex aequo à ZERO. Vous ne gagnez donc pas la magnifique machine à couper les pommes de terre en forme de ressorts offerte par la maison TOURNEDORE, notre cher sponsor, TOURNEDORE, je le rappelle, c’est le matériel de cuisine qui tourne, qui dore, et qu’on adore !Qui gagnera la magnifique machine à couper les pommes de terre en forme de ressorts offerte par la maison TOURNE-DORE, le matériel de cuisine qui tourne, qui dore, et qu’on adore?

Pour le savoir, rendez-vous demain sur le plateau de Applaudissements. SUPER-GNOGNOTTE ! Pour un nouveau numéro de SUPER-GNO­GNOTTE! Applaudissements.

Avec toute l’équipe de SUPER-GNO­GNOTTE! Applaudissements.


décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031