Posts Tagged 'spectacle'

18 décembre, petit spectacle franco-allemand puis goûter

DSCN8818


Et un sourire Paul Eluard

Super-Gnognotte Fanny Joly

Molière :
L’Avare : le monologue d’Harpagon

Ce diaporama nécessite JavaScript.

                 "Rends-moi mon argent, coquin !"

Le Médecin malgré lui (4 extraits)
Les Précieuses Ridicules (1 extrait) 

chants allemands

DSCN8824
Le procès du neveu Gianni Rodari

Marivaux : Le jeu de l’Amour et du hasard (2 extraits) 

Pour le meilleur et pour le rire Fanny Joly

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alfred de Musset On ne badine pas avec l’amour (tirade de Perdican)
 
Art Yasmina Réza en français et en allemand

Edmond Rostand Cyrano (scène du balcon)

Ça fait peur J-Michel Ribes

Ce diaporama nécessite JavaScript.


sketch en allemand

Et un sourire Paul Eluard

spectacle « à l’homme qui nous ressemble » avec les 607

Textes, sketchs

L’homme qui te ressemble René Philombe (Cameroun)
Le petit Prince et le Renard Antoine de Saint-Exupéry
Super-Gnognotte Fanny Joly
Par ici la sixième ! Fanny Joly
Contes défaits Gianni Rodari
Le Médecin malgré lui (acte II, sc 4) Molière
Cour de rumeur Fanny Joly
Le mystère de Zala Zoba Gabriel Kinsa (Congo)
Pour le meilleur et pour le rire Fanny Joly
Les Z’îles Hébrides Georges Feydeau
Pourquoi j’ai un frère ? Fanny Joly
Bons, bons, bons Fanny Joly
Le petit Chaperon vert Pierre-Henri Cami
Et pour le jeune homme ? Fanny Joly
L’aviateur des années plus tard A. de Saint Exupéry

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonjour et bienvenue à tous !

Nos dédions notre spectacle à l’homme qui nous ressemble, à l’homme victime de la guerre ou de la misère. //

Et tout de suite, un poème L’homme qui te ressemble. //

Parfois l’homme qui nous ressemble est un prince, un petit prince. //

Il arrive que l’homme qui nous ressemble participe à des jeux télévisés, comme ici dans Super Gnognotte. //

L’homme qui nous ressemble grandit, quitte l’école primaire et entre au collège. C’est Par ici la sixième. //

L’homme qui nous ressemble est fatigué, il essaie de raconter mais oublie, ou fait semblant. Ce sont Les contes défaits. //

L’homme qui nous ressemble a une femme. Pour se venger de la violence de son mari, elle a dit qu’il est médecin mais qu’il ne l’admet que si on le roue de coups. Voilà donc Sganarelle, simple paysan, prêt à soigner chez Gorgibus, la jeune Lucinde. //

L’homme qui nous ressemble fait parfois courir des rumeurs. //

L’homme qui nous ressemble vieillit et cela l’angoisse. C’est aussi le problème de Zala Zoba. //

L’homme qui nous ressemble est une femme exténuée qui essaie de faire travailler son enfant, Pour le meilleur et pour le rire. //

L’homme qui nous ressemble est parfois comme M. Follavoine, un grand bourgeois. Il a du pouvoir et pense avoir des connaissances. Observons-le faire des recherches dans le dictionnaire. //

L’homme qui nous ressemble a des problèmes d’organisation, des journées trop longues, des enfants qui l’attendent et un frigo vide. //

L’homme qui nous ressemble est commerçant. Il perd parfois patience. //

L’homme qui nous ressemble a peur pour ses enfants. Il a tort ! //

L’homme qui nous ressemble traîne parfois son enfant dans les magasins. Une épreuve !

Et tandis que les années passent, L’homme qui nous ressemble se souvient de ses rencontres. L’aviateur du Petit prince s’interroge… //

Nous espérons que vous avez passé un bon moment. Merci à tous !

Jeudi 15 mai : spectacle et goûter à la maison de retraite voisine

2014-03-26 16.25.45 2014-03-26 15.35.27 2014-03-26 15.36.47 Première prise de contact, un mercredi après-midi de février.

La maison de retraite organise un loto, mêlant anciens et élèves. Chacun de nous a apporté gâteaux, crêpes et merveilles pour le goûter qui suit.

2014-05-15 14.43.24 2014-05-15 14.45.13et jeudi 15 mai, spectacle !

Tout commence en chansons !

Programme illustré offert à l’arrivée :

En textes et chansons, d’une morale à l’autre

Chanson : Chanter pour ceux (M. Berger)

1) Une courte pièce de Georges Feydeau Les fiancés
2) Cinq fables de Jean de La Fontaine

Le corbeau et le renard
La cigale et la fourmi
Le lion et le rat
Le lièvre et la tortue
Le laboureur et ses enfants

Chanson : Je n’aurai pas le temps… de Michel Fugain

Deux fabliaux : courtes histoires d’auteurs anonymes du Moyen-Age. Elles faisaient rire à la veillée.

Estula 
La couverture partagée

Par toute la classe, à partir d’un collage d’extraits de fables de Jean de La Fontaine          

  • Testament à la mode de La Fontaine d’Hervé Le Tellier

Chanson : un pot-pourri de chansons de Nino Ferrer

2014-05-15 14.28.23 2014-05-15 14.28.09 2014-05-15 14.25.22 2014-05-15 14.25.59puis applaudissements, remerciements et goûter.

Échanges.

2014-05-15 15.19.50 2014-05-15 15.19.41 2014-05-15 15.19.00

samedi / Freitag: le spectacle, quel succès ! souvenirs…

DSCN576816 h 30 :  Tiphaine, la conductrice du car, attend déjà le spectacle, mit unserer Busfahrerin

DSCN5786le car attend dans l’impasse, prêt à repartir avec les cartons d’accessoires, so toll- unser Bus ist da und wartet bis wir fertig sind! Toll!

Vendredi/Freitag : répétition, spectacle et fête. (der grosse Abend!)

RDV tout à l’heure à 16h30, une répétition générale sans heurts… jusqu’aux micros qui n’ont pas donné de signes de faiblesse. Alles lief perfekt! Bravo, Ihr seid wirklich toll!DSCN5715

dans la salle, les élèves d’OHG qui viennent d’arriver en car font le tour des lieux, leurs camarades disposent les chaises, – kommt, schaut Euch diesen tollen, professionnellen Theaterraum an!

DSCN5737aux lumières, Licht

DSCN5734aux micros, mit den Mikrofonen und dem Profi vor Ort

DSCN5730un professeur d’anglais/EPS prend un moment pour donner des explications, – so funktioniert das!

DSCN5763 DSCN5760 DSCN5762une répétition générale, on revoit l’entrée, la sortie, RDV à 16 h 30, la journée sera longue « Reposez-vous, à tout à l’heure ! » Bis später!

Brunain, la vache au prêtre

traduit par Christian Poslaniec et adapté pour le théâtre par Robert Boudet (école des loisirs)

(Côté jardin: intérieur d’église. Le curé fait son sermon. Coté cour: le manant. Table et banc.)

LE CURE:

Il faut faire la charité

Au nom de Dieu qui sait compter

Car Dieu rend le double à ceux

Qui donnent de bon cœur.

LE MANANT* (à sa femme):

Entends-tu ma belle

Ce à quoi notre prêtre s’engage ?

Qui, au nom de Dieu, donne à bon escient,

Dieu le lui fait multiplier.

Nous ne pouvons pas mieux employer

Notre vache, si tu es d’accord,

Qu’en la donnant, pour Dieu, au prêtre.

D’ailleurs elle a si peu de lait.

LA FEMME:

Sire, je le veux bien

Car tu raisonnes à bon droit.

(Le manant rentre chez lui, prend la vache et

va la présenter au prêtre)

LE MANANT

Beau sire, pour l’amour de Dieu

Je vous donne Blérain

Et je vous jure qu’ainsi que je n’ai plus rien.

LE CURÉ:

Mon ami, tu as agi sagement.

Tu peux t’en aller, ayant bien joué

Ton rôle de chrétien.

Si tous mes paroissiens étaient

Aussi sages que tu l’es,

J’aurais des vaches à profusion.

(Le manant se retire.  On le voit côté cour, à table avec sa femme.  Le prêtre attache Blérain et sa vache Brunain ensemble.)

LE CURÉ: Voilà, je vous attache pour vous accoutumer,

Toi, Blérain, cadeau de mon brave paroissien

Avec toi, Brunain; vous voilà deux,

Vous en serez mieux

Pour partager tâches et travaux.

Par Dieu, c’est un bien beau cadeau. (Il se retire.)

BRUNAIN(voulant se baisser): Souffrez, commère, que je pâture en mon champ.

BLERAIN : Je n’en ferai rien, ce champ n’est pas le mien. (Elle entraîne Brunain.)

BRUNAIN: Mais où allez-vous par chènevières** et prés?

BLERAIN:

Je vais par les chemins retrouver

Les miens. Ne me suivez pas si vous pouvez.

BRUNAIN Las! Je ne le puis! (Elle est entraînée.)

LE MANANT(apercevant les deux vaches): Ah! c’est vrai que Dieu donne le double

Car Blérain revient avec une autre,

Une fort belle vache brune.

Nous en avons deux pour une.

L’étable va être trop petite.

(Tous les participants reviennent en scène. Ils diront à tour de rôle la moralité suivante.)

LE MANANT:

Ce fabliau veut démontrer

Que fou est qui ne s’abandonne.

LA FEMME

Car le bien va à qui donne à Dieu

Non à celui qui le cache ou l’enfouit.

BRUNAIN:

Personne ne peut multiplier son bien…

BLÉRAIN:

Sans grande chance à tout le moins.

TOUS:

Par grande chance, le manant eut

Deux vaches en lieu d’une…

LE CURÉ:

Et le prêtre aucune.

TOUS:

Qui croit avancer recule. (Ils rient… sauf le prêtre.)

*manant : n. m. étym. XIIe « habitant » et aussi « riche, puissant » ◊ participe présent de l’ancien verbe maneir, manoir « demeurer », du latin manere

Au Moyen Âge, Habitant d’un bourg ou d’un village,  assujetti à la justice seigneuriale. ➙ vilain. (Robert 2013)

**chènevière [ʃɛnvjɛʀ] nom féminin étym. chanevière 1226 ◊ latin populaire °canaparia, de °canapus (→ chanvre)

■ Champ où croît le chanvre.

▫ On dit aussi can(n)ebière dans le Sud-Est.

le spectacle côté coulisses

16h30, les parents sont déjà  là, leur participation au buffet,

parents et professeurs supervisent,

mmmh !

5 heures, c’est l’heure, on démarre,

les accessoiristes, « qui a vu la lampe torche ?! »

maquilleuses,

habilleuses ont du travail,

mais déjà le final,

applaudissements nourris, Mme Inga Luth, responsable de l’échange pour FKG remercie les enfants pour la qualité du spectacle proposé, elle remercie aussi leur professeur Gisela Douste-Lombré qui a su les conduire à ce niveau d’exigence, elle remercie enfin Madame Lalanne pour son dévouement au cours de cet échange qui clôture un engagement de vingt ans. Quelques rangements, tout le monde met la main à la pâte, mais place au buffet et à la fête. Une fête réussie, bien à eux, quelques salles plus loin. 20 heures 45, on s’attarde un  peu  mais la fête se termine et personne ne proteste la journée a été longue et riche en émotions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


juillet 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31